Beagle : Pourquoi Choisir Cette Race de Chien ?

Les raisons de choisir un Beagle comme meilleur ami à quatre pattes ne manquent pas, ce petit chien de chasse brillant grandement par sa gaieté, sa douceur et son énergie.

Ses grands yeux bruns et ses jolies oreilles tombantes n’y sont pas non plus rien dans le succès qu’il rencontre chez les Français, ainsi que ses aptitudes de chasseurs qui en font un partenaire efficace dans la traque des gibiers.

Mais avant de choisir un Beagle, il demeure important de se poser les bonnes questions pour vous assurer que votre intérêt pour cette race est motivé par de bonnes raisons, et non de fausses idées au sujet de ce chien unique en son genre.

Histoire et origine du Beagle

Les origines du Beagle sont un peu floues et font régulièrement débat chez les experts de la race, mais l’on s’accorde généralement à dire qu’il descend du Foxhound, un chien courant britannique.

Selon certaines hypothèses, il est également possible qu’il soit issu de petits chiens de chasse grecs, une théorie sans preuve scientifique pour l’heure, mais qui expliquerait certaines de ses caractéristiques.

On suppose en définitive que les ancêtres du Beagle auraient pu être importés par des navigateurs grecs en Grande-Bretagne il y a plusieurs siècles.

Le nom de Beagle viendrait du terme anglais « Beag » signifiant « petit », en référence à sa taille et/ou au gibier qu’il chassait, le lièvre.

Chien courant, le Beagle a été sélectionné pour lever le gibier. De fait, c’est un chien rapide, endurant, tenace et vif, capable de suivre une piste sans la lâcher sur des dizaines de kilomètres.

Le Beagle aurait été importé en France au 19ème siècle pour la chasse, et il demeure encore aujourd’hui un chien que l’on croise régulièrement lors des chasses à courre.

Comme nombre de chiens de chasse, il a largement conquis

les foyers français et est devenu un chien aussi réputé pour la compagnie que pour la traque au gibier.

C’est aujourd’hui un chien de famille apprécié et très répandu, qui se classe au top 20 des races de chiens les plus vendues en France chaque année depuis 2008.

assurance beagle


Le Beagle, un petit chien au flair hors pair

Le Beagle est plutôt petit par rapport aux autres chiens de chasse courants, mesurant entre 33 et 40 cm au garrot selon les standards de sa race, pour un poids allant de 8 à 15kg en moyenne.

Il présente un poil court, dense, bien plaqué contre son corps et lisse, dans des robes souvent tricolores (noir, blanc et feu), mais aussi bicolores (blanc et noir, blanc et beige, blanc et feu…) ou blanc uni.

Ses taches peuvent être bien dessinées ou mouchetées, et l’extrémité de sa queue est toujours blanche.

C’est un chien aux allures souples et relevées, doté d’une bonne impulsion dans les postérieurs, qui se déplace avec aisance et habileté.

Son odorat est très développé – l’un des plus réputés au monde – et il présente un instinct de chasseur naturel qui le pousse à explorer frénétiquement son environnement au flair et à remonter impulsivement les pistes qu’il détecte.

Habitué à travailler loin de son maître, c’est un chien intelligent et capable d’initiative, des qualités qui peuvent rendre son éducation complexe.

choisir beagle

Le Beagle, un chien au caractère unique

Le Beagle est un chien au caractère aussi enjoué que têtu, qui fait preuve d’une grande joie de vivre et d’une énergie à toute épreuve, autant que d’une pugnacité qui peut vite prendre ses maîtres au débotté.

Aboyeur, le Beagle a naturellement tendance à donner de la voix pour avertir son maître de tout et de n’importe quoi, une capacité qu’il hérite de ses fonctions de chasseur censé informer régulièrement son maître sur la position du gibier durant les traques.

Bien qu’il ne se gêne pas pour crier allégrement, il n’est ni méfiant ni agressif envers les intrus et aboie sur les inconnus plus pour discuter avec son maître que dans l’idée d’impressionner.

En cela, il fait une bonne alarme, mais un très mauvais chien de garde, car il ne montrera généralement aucune réticence à laisser entrer un inconnu au domicile de son maître et recherchera même très probablement quelques caresses.

Affectueux, joueur, câlin, énergique dans les jeux et calme à la maison, le Beagle n’a malheureusement pas que des qualités à son actif.

Ses principaux défauts en tant que chien de compagnie sont les éléments qui en font un chien de chasse extrêmement apprécié.

Opiniâtre, têtu, borné… C’est un chien qui se focalise entièrement sur les odeurs de son environnement et a bien du mal à s’en détacher pour écouter son maître.

Dans un environnement nouveau, un Beagle aura donc toujours tendance à coller la truffe au sol et à partir en exploration, nonobstant les ordres que son maître pourrait lui donner.

Un comportement qui chagrine bien des maîtres, mais qui est tout à fait naturel et contre lequel il ne sert à rien de lutter : mieux vaut apprendre à l’accepter et à le canaliser.

L’éducation d’un Beagle n’est pas véritablement complexe, car ce petit chien n’est pas dominant, rebelle ou limité intellectuellement.

Il faut cependant utiliser des méthodes adaptées et prendre soin de répondre à tous ses besoins pour espérer avoir son attention.

Cela passe par une grosse dose d’activité quotidienne et d’exploration de son environnement dans des milieux sécurisés où il peut satisfaire son besoin de flairer des pistes sans risquer de s’enfuir à la poursuite de celle-ci. (1)

Le Beagle, un chien à la santé de fer

Le Beagle est un chien rustique, qui n’a pas été trop abimé par les sélections, comme les pauvres toutous brachycéphales, et qui présente une espérance de vie remarquable de 15 ans en moyenne.

Il peut cependant être sujet à des affections héréditaires qu’il est facile d’écarter en s’assurant que ses deux parents ont passé des tests génétiques prouvant l’absence de tares.

Ses longues oreilles le rendent néanmoins sujet aux otites, et il est important de surveiller régulièrement ses conduits auditifs pour s’assurer de leur bonne santé.

Le vrai talon d’Achille du Beagle, c’est sa gourmandise qui le rend très vulnérable aux empoisonnements autant qu’à l’obésité morbide.

Ce petit goinfre mange en effet tout ce qu’il croise sur sa route, comestible ou non, risquant tant de s’intoxiquer que de développer une occlusion intestinale.

Pour lui éviter d’avaler n’importe quoi, il est important de lui apprendre à lâcher ce qu’il tient dans sa gueule et à ne manger que ses croquettes.

Enfin, une gamelle antiglouton ou un Pipolino sont des accessoires qui vous permettront efficacement de réguler la vitesse d’ingestion des aliments de votre Beagle pour préserver son système digestif et réduire les risques de surpoids. (2)

Le Beagle, un compagnon pour tous… ou presque !

Le Beagle est un chien qui fera le bonheur des chasseurs en recherche d’un chien courant capable de trouver, de pister et de lever le gibier avec une efficacité redoutable.

Il sera aussi le compagnon idéal des maîtres sportifs cherchant un compagnon pour courir, faire du vélo ou randonner.

Calme à la maison, il fait un ami parfait pour les maîtres qui passent du temps à domicile et cherchent un chien capable de leur tenir compagnie sans s’agiter pour un rien, à condition cependant de satisfaire son besoin d’activité physique quotidien.

Doux avec les enfants, il ne doit cependant pas devenir leur jouet, car sa taille modeste peut lui laisser craindre de se faire « coincer » et il peut se sentir obligé de pincer ou de mordre pour se dégager d’une situation qui ne lui convient pas.

Lorsqu’il est respecté, il fait cependant un très bon chien de famille, d’autant que le Beagle est né pour vivre en meute et sait se comporter comme un individu sociable.

Il ne conviendra en revanche pas aux maîtres sédentaires qui rechignent à le promener et la faire jouer longuement chaque jour, ni aux maîtres souvent absents, car la solitude ne lui convient pas.

Questions fréquemment posées par les maîtres sur le Beagle

Quel est le caractère du Beagle ?

Le Beagle est avant tout réputé pour être un chien très joyeux, qui manifeste sa joie de vivre à travers son enthousiasme dans toutes ses interactions avec son maître.

C’est aussi un chien têtu qui présente un grand instinct de chasseur et a tendance à tout à fait ignorer son maître quand il est occupé à renifler une piste qui l’intrigue.

Le Beagle est-il facile à éduquer ?

Oui et non, le Beagle n’est pas un chien difficile à éduquer comme peuvent l’être, par exemple, les Beaucerons ou les Huskies, des animaux dominants et/ou indépendants qui ne respectent pas toujours leur maître.

Le Beagle est plutôt docile et soumis, mais encore faut-il pour cela qu’il écoute son maître, ce qui est difficile à obtenir de lui puisqu’il a toujours la truffe au sol.

Dissipé durant les séances d’éducation, c’est sans nul doute un mauvais élève, bien qu’il demeure capable et puisse faire preuve de bonne volonté avec les méthodes adéquates.

Le Beagle est-il un chien facile à vivre ?

Quand il est bien éduqué et que tous ses besoins sont comblés, le Beagle est un chien particulièrement facile à vivre, notamment parce qu’il a la capacité de se montrer très calme à la maison et très joueur quand il est sollicité, un juste milieu somme toute assez rare chez nos amis les chiens.

Mal éduqué ou peu équilibré à cause d’un mode de vie qui ne lui convient pas, il aura tendance à se montrer borné, pugnace, désobéissant et fugueur.

Le Beagle a-t-il besoin d’activité physique ?

Oui, oui et oui ! Beaucoup de maîtres imaginent que le Beagle est un chien d’appartement et/ou au besoin d’exercice modéré à cause de son gabarit modeste et de son caractère souvent placide à la maison.

En réalité, le Beagle est un athlète. Rapide, endurant, agile et ardent, il a un énorme besoin d’activité physique pour rester en santé et bien dans sa tête.

À la chasse, ce petit toutou est même capable de suivre une piste sans relâche sur plus de 40 kilomètres et pendant 2 jours sans s’arrêter !

Le Beagle fait un compagnon extraordinaire qu’il faut cependant éduquer avec doigté pour en tirer le meilleur.

Mal dégrossi, ce petit chien n’aura aucun mal à déborder son maître et à se servir de son intelligence et de ses grands yeux tristes pour obtenir tout ce qu’il veut et mener sa famille en bateau.

dresser son chien en 15 minutes par jour

Son éducation est donc complexe, mais se casser la tête pour dresser son Beagle en vaut la chandelle tant ce chien fait un compagnon en or lorsqu’il est équilibré.

Vous hésitez à adopter un Beagle ? Partagez votre expérience ou posez-nous vos questions en commentaire de cet article !

Une recommandation importante

Aimer son Beagle c'est aussi le protéger contre les maladies et les accidents. Les frais vétérinaires pouvant atteindre des montants astronomiques, je vous recommande vivement d'opter pour une assurance pour chien.

Utilisez le comparateur ci-dessous et vous verrez que vous trouverez des assurances pour votre Beagle à partir de 3,90 euros par mois.



Laisser un commentaire