Mon Beagle Boite : Pourquoi et Quelles Solutions ?

Un Beagle peut se mettre à boiter pour de multiples raisons, certaines sans gravité, d’autres beaucoup plus sérieuses.

Pour évaluer le degré de gravité d’une boiterie chez votre compagnon à quatre pattes, il est nécessaire de commencer par trouver la cause de ce problème de santé.

Dans certains cas, un examen minutieux de votre toutou vous aiguillera sur la raison de sa boiterie, mais, parfois, seule une visite chez le vétérinaire permettra d’établir un diagnostic et de mettre en place un traitement adapté.

En effet, la boiterie chez le Beagle peut aussi bien être due à un traumatisme localisé qu’à une maladie plus insidieuse d’origine osseuse, articulaire, ou même neurologique.

La boiterie du Beagle, qu’est-ce que c’est ?

Chez le Beagle comme chez tous les animaux, une boiterie est un trouble de la mobilité qui se caractérise par une démarche asymétrique.

En fonction de la sévérité du trouble, le chien peut continuer à marcher sur ses quatre pattes d’une manière plus ou moins saccadée, ou ne plus poser du tout sa patte douloureuse au sol.

La boiterie en tant que telle n’est pas une affection, mais une posture antalgique, un comportement adopté par le chien pour tenter de limiter la douleur qu’il ressent.

Chez certains chiens, la boiterie peut être chronique et ne survenir qu’à certains moments de la journée, voire seulement l’hiver ou après une activité sportive.

Par ailleurs, une boiterie n’est pas nécessairement provoquée par un problème situé au niveau de la patte de l’animal, mais peut être engendrée par des troubles neurologiques, des douleurs vertébrales… Et même des troubles gastriques !

Qu’elle soit chronique ou aiguë, modérée ou sérieuse, n’atteigne qu’une patte ou plusieurs, il est nécessaire de commencer par inspecter soigneusement son Beagle pour tenter de comprendre l’origine de sa boiterie. (1)

assurance beagle


Mon Beagle boite parce qu’il est blessé

Entorses et tendinites du chien

Si vous avez vu votre animal se tordre la patte en chutant ou en courant, ou qu’il revient en boitant après une session de jeu, il est possible de suspecter une entorse.

Une entorse est une atteinte des ligaments d’une articulation, et le membre touché est typiquement chaud et enflé.

La tendinite est une inflammation des tendons provoquée par une sollicitation excessive de ceux-ci, par exemple au cours d’une activité trop intense ou à cause d’un même mouvement répété trop souvent sur la durée (et souvent mal effectué).

La tendinite peut survenir brutalement ou apparaitre petit à petit, au fur et à mesure de l’usure du tendon.

Si l’entorse peut nécessiter une opération chirurgicale et/ou une immobilisation du membre lorsqu’elle est sérieuse, une tendinite ne se soigne généralement qu’avec du repos.

Dans les deux cas, ce sont des blessures qui peuvent mettre du temps à guérir, et le membre atteint peut garder une certaine fragilité à vie.

C’est notamment le cas des entorses qui impliquent une élongation des ligaments, ceux-ci ne retrouvant que rarement leur élasticité d’origine et maintenant, de fait, beaucoup moins bien l’articulation.

À savoir : la rupture des ligaments croisés du genou, une forme d’entorse grave, est la cause la plus fréquente de boiterie chez le chien.

Fractures et luxations chez le chien

Une fracture survient généralement en cas de choc brutal, et si vous assistez à un tel traumatisme, puis constatez une boiterie chez votre Beagle, c’est une blessure qui doit être suspectée.

Généralement, une fracture osseuse est très douloureuse, ce qui occasionne une boiterie sévère chez l’animal qui ne pose plus du tout son membre blessé au sol.

La patte blessée gonfle souvent rapidement, et un chien qui s’est cassé la patte se laisse rarement approcher et encore moins manipuler.

Toutefois, il arrive que certaines fractures soient plus bénignes (simples fêlures) et provoquent des symptômes similaires à ceux d’une entorse.

La luxation d’une articulation peut aussi résulter d’un choc, mais on la retrouve souvent sous la forme d’affection héréditaire chez le chien.

Aussi, les chiens de petite taille sont fréquemment sujets à la luxation de la rotule, et les Beagles peuvent aussi y être exposés, notamment lorsqu’ils sont en surpoids.

Les luxations et les fractures sont des urgences vétérinaires du fait de l’immense douleur que ces blessures peuvent occasionner à votre chien.

Plaies et traumatismes physiques chez le chien

Il arrive fréquemment que les chiens se blessent au niveau des coussinets, de petits bobos généralement sans gravité, sauf s’ils en viennent à s’infecter.

En cas d’infection, la plaie peut devenir particulièrement douloureuse et provoquer une boiterie prononcée chez votre Beagle.

Avant de penser à une fracture si votre chien n’a pas subi de choc, prenez le temps d’examiner ses griffes et ses coussinets.

Il est également possible que votre chien se soit entaillé la patte, ou se soit cogné et souffre d’un hématome interne.

Les hématomes internes sont douloureux, mais généralement bénins, tandis que les plaies ouvertes peuvent être plus dangereuses, car elles sont susceptibles de s’infecter.

Mon Beagle boite parce qu’il est vieux

Avec l’âge, les articulations des chiens vieillissent, et l’animal tant à développer de l’arthrose qui peut provoquer une boiterie.

Dans ce cas, le chien adopte souvent une démarche raide, et présente des difficultés pour se relever et se coucher.

La boiterie causée par l’arthrose a aussi tendance à s’accentuer quand les températures baissent et à diminuer lorsque le mercure remonte.

Le fait que l’arthrose accable les vieux chiens n’en fait pas une fatalité pour autant, et il est important de procurer des soins à votre Beagle âgé pour réduire sa douleur et faciliter sa mobilité.

Enfin, si l’arthrose est typique des vieux chiens, elle peut aussi accabler de jeunes spécimens dont les articulations s’usent précocement à cause d’une activité trop intense ou de malformations congénitales.

Mon Beagle boite parce qu’il est malade

De nombreuses affections osseuses peuvent être à l’origine de boiterie chez le Beagle, comme le cancer des os ou de la moelle, l’ostéochondrose, la panostéite, l’arthrite inflammatoire ou l’ostéodystrophie hypertrophique.

Ce type de maladie entraine une boiterie à cause de douleurs localisées dans une ou plusieurs pattes du chien, mais peut aussi toucher toutes autres parties du squelette de l’animal.

Ce type de boiterie est souvent chronique, avec une intensité graduelle que le repos ne fait pas diminuer.

En fonction de la maladie en cause, le chien peut présenter des symptômes associés comme un abattement, de la fièvre ou une anorexie.

Les atteintes neurologiques engendrent des troubles à tous les niveaux dans l’organisme du chien, y compris en termes de mobilité.

Un Beagle peut par exemple boiter à cause de séquelles issues de précédentes atteintes nerveuses, par exemple dues à une infection par la maladie de Carré, à un coup de chaleur ou à un traumatisme.

Des douleurs gastriques, plus rarement, peuvent aussi engendrer une boiterie antalgique – souvent passagère – chez nos compagnons à quatre pattes.

Mon Beagle boite à cause d’une dysplasie de la hanche

La dysplasie de la hanche est une pathologie qui accable surtout les grands chiens, mais n’épargne pas pour autant les Beagles.

Si l’hérédité joue un rôle dans l’apparition de ce trouble, d’autres facteurs entrent en jeu dans son processus d’apparition comme une activité sportive trop intense durant la croissance et une mauvaise hygiène de vie.

L’articulation de la hanche est alors hyperlaxe, ce qui provoque des frottements exacerbés entre l’os du bassin et du fémur.

Une usure prématurée de l’articulation survient, entrainant irrémédiablement une fibrose des cartilages et l’apparition d’une arthrose prématurée.

Mon Beagle boite à cause d’une dysplasie du coude

La dysplasie du coude est également une cause fréquente de boiterie provoquée par une atteinte de l’articulation qui se fragmente et s’use anormalement.

Les gros chiens sont plus susceptibles de présenter ce trouble, mais il reste fréquent chez les chiens moyens comme le Beagle, surtout chez les individus souffrant d’embonpoint.

Comme dans le cas de la dysplasie de la hanche, il existe un facteur héréditaire qui impacte son occurrence, mais celui-ci n’est pas le seul en cause.

La dysplasie du coude provoque une arthrose précoce qui peut entraver la mobilité de l’animal et le faire souffrir toute sa vie si elle n’est pas rapidement prise en charge. (3)

Questions fréquemment posées par les maîtres sur la boiterie du Beagle

Que faire si mon Beagle boite ?

Si votre Beagle semble se déplacer anormalement, présente une démarche asymétrique ou ne pose plus une patte par terre, vous pouvez commencer par l’examiner pour essayer de trouver l’origine du problème.

Une fois que vous avez trouvé la cause de la boiterie, je vous recommande de téléphoner à un vétérinaire pour lui demander conseil et savoir si une consultation s’impose.

Enfin, si la boiterie est soudaine et sévère, ou survient suite à un traumatisme, n’attendez pas pour conduire votre Beagle chez un vétérinaire.

Est-ce normal qu’un Beagle âgé boite ?

Il est normal qu’un chien âgé présente de l’arthrose, mais il n’est pas pour autant nécessaire que votre toutou en souffre.

Si votre chien commence à ressentir des douleurs articulaires, consultez votre vétérinaire qui vous proposera un traitement pour diminuer la souffrance de votre chien et l’aider à retrouver une bonne mobilité.

Un Beagle peut-il souffrir de la dysplasie de la hanche ou du coude ?

Oui, même si ces deux affections touchent davantage les chiens de grandes tailles, les Beagles peuvent aussi en être accablés.

Comment soigner une boiterie chez le Beagle ?

Il est impossible de soigner une boiterie sans connaître la source exacte du problème.

Pour soigner votre Beagle, il est donc important de le conduire chez un vétérinaire qui posera un diagnostic et proposera un traitement adapté.

Un Beagle qui boite peut souffrir d’une grande variété de troubles que seul un vétérinaire pourra identifier avec certitude.

Pour ne faire courir aucun risque à votre chien, je vous recommande donc de le conduire chez un professionnel de la santé canine dès que vous remarquez la moindre anomalie dans sa démarche.

nourriture Beagle

Les dysplasies de la hanche et du coude, ainsi que les maladies plus graves comme les cancers des os, auront des conséquences plus dramatiques si elles sont détectées tardivement.

Votre Beagle traîne la patte ? Quels sont ses symptômes et qu’a pu déceler votre vétérinaire ? Partagez votre expérience ou posez-nous vos questions en commentaire de cet article !

Une recommandation importante

Aimer son Beagle c'est aussi le protéger contre les maladies et les accidents. Les frais vétérinaires pouvant atteindre des montants astronomiques, je vous recommande vivement d'opter pour une assurance pour chien.

Utilisez le comparateur ci-dessous et vous verrez que vous trouverez des assurances pour votre Beagle à partir de 3,90 euros par mois.



Laisser un commentaire