Comment calmer un Beagle ?

Énergique s’il en est, le Beagle a besoin de pouvoir être calmé pour ne pas rendre la vie impossible à son maître en adoptant un comportement tout bonnement incontrôlable.

Plus facile à dire qu’à faire, car ce petit chien au visage d’ange peut se monter incroyablement têtu et n’hésite pas à faire la sourde oreille tandis que son maître s’égosille pour le rappeler à l’ordre.

Heureusement, le Beagle n’est pas un dissident et ne désobéit que parce qu’il est totalement concentré sur autre chose, et non dans l’optique de tenir tête à son maître.

En lui apprenant à se canaliser, on peut donc facilement lui inculquer le retour au calme, bien utile pour maitriser cette petite boule d’énergie.

Astuce : L’une des meilleures formation à suivre pour dresser son chien est celle de Caroline Lange.

En effet, « Dresser son chien en 15 minutes par jour » est mondialement reconnue comme l’une des formations de dressage canin les plus efficaces au monde et ne coûte que 34 euros.

Vous pouvez la suivre confortablement depuis chez vous. Vous trouverez plus d’information en cliquant ici.

Le Beagle, un chien surexcité ?

Certains maîtres ont tendance à croire que les Beagles sont des chiens plutôt calmes, et se retrouvent démunis lorsqu’ils s’aperçoivent que leur toutou est en réalité une vraie boule d’énergie.

Malgré de longues promenades, rien n’y fait : le Beagle saute sur tout le monde, tire sur sa laisse, bouscule les invités, se jette sur sa nourriture, détériore les biens de ses maîtres… Il est même impossible de parvenir à lui apprendre quoi que ce soit.

Et pourtant, non, le Beagle n’est pas un chien surexcité. C’est même un compagnon qui sait se montrer sage comme une image à la maison pour exploser de vitalité lors des jeux quand il est équilibré.

Mais le hic, c’est justement que ces spécimens ne se conduisent bien que lorsqu’ils sont équilibrés, et qu’avoir un Beagle bien dans sa tête, ce n’est pas aussi simple qu’il y paraît !

Le Beagle est aujourd’hui un chien très répandu dans les familles, mais c’est avant tout un chien de chasse qui a des instincts très développés.

Pour être heureux, il ne lui suffit pas de courir aux côtés de son maître en promenade ou lors d’un jogging quotidien, il doit pouvoir exercer son flair surpuissant et laisser libre cours à son besoin d’explorer son environnement.

Seulement, il faut pour ce faire pouvoir laisser son chien en liberté, or on ne voit que rarement des Beagles sans leurs laisses…

À raison, étant donné que ce sont de vrais fugueurs et qu’il est impossible de leur apprendre le rappel tant qu’ils se montrent dissipés.

Pour parvenir à obtenir le meilleur de votre Beagle et à en faire le compagnon facile à vivre qu’il est censé être, il faut une connaissance pointue de ses besoins et de son comportement.

Comprendre ce qui motive ses faits et gestes, et répondre à tous ses besoins naturels est en effet le seul moyen de pouvoir l’éduquer, et, ainsi, le canaliser et lui inculquer le retour au calme.

assurance beagle


Quelles activités physiques pour calmer son Beagle ?

Beaucoup de maîtres se plaignent d’avoir un Beagle hyperactif alors qu’ils ont un grand jardin, prennent le temps de jouer avec lui et le promènent quotidiennement pendant plus d’une heure.

Infatigable, le Beagle continue pourtant de sauter partout et de bousculer ses maîtres sans le moindre tact…

Il faut savoir que ce petit chien de chasse courant est capable de pister le gibier sur plus de 40 kilomètres, ce qui explique pourquoi une promenade de 5, 10 ou même 15 kilomètres chaque jour ne peut lui suffire.

De plus, lorsqu’il piste un gibier le Beagle est concentré et sollicite tant son intellect que son flair, ce qui est bien plus fatigant que de trottiner aux côtés de son maître.

Les activités intellectuelles sont donc essentielles au bien-être du Beagle et indispensables pour parvenir à le dépenser suffisamment pour espérer obtenir un peu d’attention de sa part afin de l’éduquer correctement.

Pour ce faire, il convient de le lâcher dans de grands espaces naturels, loin des routes et de la civilisation, où il pourra suivre des pistes tout son saoul.

Malheureusement, pour pratiquer ce genre d’activité le Beagle doit être lâché en liberté ce qui n’est pas sans risque puisque ces chiens surexcités ne répondent généralement pas au rappel et peuvent se perdre.

Calmer son Beagle avec des jeux de pistage

Une bonne solution consiste à pratiquer des jeux de pistage chez vous, à condition d’avoir suffisamment d’espace dans votre habitation ou un grand jardin clos.

Cachez le jouet préféré de votre chien (ou une friandise) et encouragez-le à suivre sa piste pour le retrouver.

Le Beagle peut mettre un peu de temps à comprendre le principe du jeu, mais le pistage est si instinctif chez lui qu’il s’y mettra généralement assez vite et prendra rapidement goût à cette activité.

Jouez ainsi avec votre chien aussi souvent et longtemps possible, en complément d’activités sportives de plusieurs heures quotidiennement.

Vous pouvez également pratiquer ce type de jeu dans des parcs à chien, ce type d’endroit parfaitement clôturé offrant en plus la possibilité à votre chien de se socialiser.

La socialisation est par ailleurs une activité grandement bénéfique pour les chiens de toute race, et qui peut permettre à votre Beagle de se dépenser bien plus que lors d’une simple balade.

Calmer son Beagle en le socialisant

Si vous avez la possibilité d’emmener votre Beagle dans un parc à chien, c’est une activité que je vous conseille de pratiquer sans limites pour permettre à votre toutou de se dépenser efficacement.

Profitez des temps de pause lors desquels il s’intéresse moins à ses congénères pour travailler le rappel dans les règles de l’art.

S’il n’y a pas de parc à chien prêt de chez vous, une solution est de participer à des activités canines organisées par des associations de passionnés.

Par exemple, les balades en groupes, même si elles se font en laisse, sont de parfaites occasions de stimuler l’odorat et l’intelligence sociale de votre toutou.

Enfin, vous pouvez également proposer de garder les chiens de vos amis, ou ceux d’autres propriétaires que vous trouverez sur des sites de pet-sitting afin que votre Beagle rencontre d’autres toutous.

Avant de choisir cette solution, soyez certain que votre chien est sociable et que votre jardin est parfaitement clos.

Il faut aussi bien noter que le chien que vous garderez n’est pas là pour dépenser votre Beagle à votre place et que vous devrez jouer avec les deux toutous.

Le rôle de l’invité est en effet d’apporter des stimulations supplémentaires pour mieux défouler votre Beagle, et non de vous remplacer.

Calmer son Beagle en osant le lâcher en liberté

Si vos jeux de pistages ne suffisent pas à dépenser votre chien, je vous conseille d’investir dans un collier GPS qui vous permettra de lâcher votre Beagle dans la nature sans le perdre.

Avant de réaliser cet exercice, l’idéal est que votre Beagle comprenne le rappel, même s’il n’obéit pas souvent.

Il faut aussi que votre chien soit sociable et amical : ne laissez pas votre chien échapper à votre surveillance s’il est susceptible d’attaquer des promeneurs ou leurs chiens (en principe, ce n’est pas le genre du Beagle).

Attendez-vous également à ce que les premières sorties en liberté de votre chien soient physiques… Pour vous !

Équipez-vous en fonction pour être paré à une longue randonnée sur les traces de votre chien, qui pourrait bien durer plusieurs heures.

Avant de partie, assurez-vous que le collier fonctionne bien, que le GPS a une portée de plusieurs kilomètres et qu’il n’y a pas de route passante à proximité du lieu où vous allez libérer la bête.

Pensez aussi à prendre avec vous une récompense dont votre chien raffole (friandise, jouet favori, etc.) qui vous aidera à le rappeler au besoin.

Dès que vous lâcherez votre Beagle, il va sans aucun doute prendre la poudre d’escampette – ce qui peut être terrifiant pour le maître – mais ne le rappelez surtout pas alors que vous venez de le détacher.

Suivez-le à la trace grâce à l’émetteur GPS de son collier sans le solliciter, et laissez-le se dépenser longuement en explorant son environnement sans l’interrompre.

Dès que vous l’avez en vue et qu’il semble relativement calme, attirez son attention pour voir s’il s’intéresse à vous. Le cas échant, rappelez-le et, s’il revient, félicitez-le et laissez-le repartir.

S’il ne revient pas, ne répétez pas l’ordre et laissez-le se dépenser jusqu’à ce qu’il soit enfin calme et disposé à vous écouter.

Apprendre le rappel et le retour au calme à son Beagle

Quand votre chien s’est suffisamment dépensé, profitez-en pour travailler le rappel efficacement lors de séances d’éducation courtes.

Complétez ces sessions éducatives en utilisant l’ordre de rappel une fois et clairement à chaque fois que vous nourrissez votre chien ou le sollicitez pour jouer, et ce même s’il est déjà à vos côtés en train de bondir comme un fou : l’objectif est qu’il associe cet ordre à une récompense lorsqu’il est auprès de vous.

Si votre chien est distrait et n’obéit pas au rappel, ne vous répétez pas, ne lui courez pas après et ne le réprimandez surtout pas quand il revient vers vous.

Essayez plutôt d’être certain d’avoir son attention quand vous l’appelez pour ne pas le mettre en situation d’échec, et de toujours penser à sonner le rappel au moment du repas et pour entamer un jeu ou une promenade.

Pour le retour au calme, procédez de la même manière, c’est-à-dire en vous assurant que votre chien soit en condition pour apprendre.

Choisissez un ordre de retour au calme (« assis », « couché », « calme », etc.) et travaillez-le quand votre chien s’est pleinement défoulé.

Procédez par séances courtes pour ne pas lasser votre Beagle, récompensez chaudement ses succès et ignorez ses échecs.

Comme pour le rappel, ne répétez pas un ordre qui ne produit aucun effet plus fort en espérant que le chien ne vous avait simplement pas entendu… Attendez plutôt d’avoir son attention pour travailler.

Une fois que votre chien répondra au rappel et au retour au calme, vous pourrez commencer à utiliser ces ordres dans des situations plus variées lors desquelles votre chien n’est pas forcément attentif.

Procédez petit à petit avant d’espérer que votre chien ne vous obéisse tandis qu’il est en pleine activité pistage.

Par ailleurs, je vous recommande de toujours utiliser ces ordres à bon escient et de ne pas en attendre trop de votre Beagle.

Récompensez toujours son obéissance et ne tentez pas le diable en provoquant des situations d’échec, par exemple en rappelant votre toutou alors qu’il est clairement obsédé par une odeur.

Enfin, si vous n’arrivez à rien avec votre Beagle, qu’il se montre ingérable et n’a manifestement aucune envie de vous écouter, je vous conseille de vous tourner vers un éducateur canin professionnel.

Veillez à choisir un éducateur qui a l’habitude de travailler avec des Beagles ou d’autres chiens de chasse courants et qui n’utilise que des méthodes d’éducation positives pour dresser ses élèves. (1)

calmer un beagle

Questions fréquemment posées par les maîtres sur la façon de calmer son Beagle

Pourquoi je n’arrive pas à calmer mon Beagle ?

Si vous ne parvenez pas à calmer votre Beagle, il est probable que celui-ci ne puisse pas suffisamment se dépenser au quotidien et déborde d’énergie.

Pour calmer votre chien, il faut répondre à son immense besoin d’exercice physique, mais aussi intellectuel, notamment en lui permettant d’exercer son flair dans des activités de pistage.

Le Beagle est-il un chien calme ?

Le Beagle est un chien plein d’énergie, mais qui est capable de rester calme à la maison lorsqu’il a été bien éduqué.

Pour espérer éduquer correctement un Beagle, il faut qu’il ait l’occasion de se dépenser physiquement et intellectuellement plusieurs heures par jours.

Comment apprendre le retour au calme à un Beagle ?

Apprendre le retour au calme à un Beagle nécessite d’avoir son attention, ce qui est particulièrement difficile, car c’est un toutou dissipé.

Pour y parvenir, il faut travailler le retour au calme dans de bonnes conditions : dans un environnement pauvre en stimulations et après que votre chien se soit bien dépensé.

Mon Beagle est-il hyperactif ?

Les chiens hyperactifs souffrent d’un vrai trouble du comportement qui se manifeste souvent par des symptômes typiques.

Par exemple, il ne se contrôlera pas avec ses congénères, ce qui provoque des bagarres. Il joue la nuit, ne parvient pas à dormir, etc.

Si votre Beagle est juste « surexcité », il est plus probable qu’il ne dispose pas de suffisamment de stimulations olfactives, intellectuelles et physiques pour se défouler et ait accumulé un trop plein d’énergie.

Les Beagles font d’adorables compagnons quand ils sont capables de rester calmes à la maison et ne passent pas leur temps à faire régner le chaos.

Pour obtenir de ce petit chien qu’il se calme, il faut cependant réussir à répondre à ses besoins d’activité, ce qui n’a rien d’évident quand on n’est pas un expert du Beagle.

nourriture Beagle

Avant d’adopter un de ces chiens débordants de joie de vivre et d’énergie, je vous recommande donc de vous assurer que vous serez capable de canaliser sa vitalité débordante à travers moult activités, sans quoi il vous rendra sans doute la vie impossible.

Vous rencontrez des difficultés pour calmer votre Beagle ? Partagez votre expérience ou posez-nous vos questions en commentaire de cet article !


Une recommandation importante

Aimer son Beagle c'est aussi le protéger contre les maladies et les accidents. Les frais vétérinaires pouvant atteindre des montants astronomiques, je vous recommande vivement d'opter pour une assurance pour chien.

Utilisez le comparateur ci-dessous et vous verrez que vous trouverez des assurances pour votre Beagle à partir de 3,90 euros par mois.


Laisser un commentaire